Live Settings

Theme Color

Box Layout

Mode

Favourite Color
Main Color
Réinitialiser

Comment reconnaître des produits locaux ?

Comment connaître l’origine d’un aliment pour acheter local ?

Pour favoriser une alimentation équilibrée et durable, il n’est pas rare de se tourner vers les produits locaux. Ces derniers, en effet, présentent l’avantage d’être plus frais et meilleurs pour la santé des consommateurs. Du point de vue des producteurs, l’opération est également profitable. En l’occurrence, c’est la solution idéale pour réduire le gaspillage et les pertes. Consommer local, c’est participer à la biodiversité, au partage des ressources et au dynamisme du territoire. Qu'est-ce qu'un produit local plus exactement ? Comment reconnaître des produits locaux ? Comment s’assurer de l’origine locale d’un produit ? Nous vous livrons quelques éléments de réponse.

Consommer local, qu’est-ce que cela signifie ?

Les produits locaux n’ont, à ce jour, pas encore été officiellement définis. En revanche, différents organismes publics ou privés ont tenté de fixer certains critères géographiques qui déterminent le fait de consommer local.

Finalement, on considère qu’une personne mange local lorsqu’elle consomme des produits et des aliments qui proviennent d’un rayon de 0 à 250 kilomètres maximum autour d’elle. Toutefois, il existe aujourd’hui d’autres façons de consommer local. Ainsi, certaines personnes privilégient les aliments issus d’une région donnée, à échelle régionale. D’autres se tournent vers une échelle plus territoriale, et font le choix de ne consommer que des produits français.

Les astuces pour reconnaître les produits locaux

Toute personne tentée de consommer des produits locaux se questionne sans doute quant à la façon de reconnaître ce type d’aliments. Voici la marche à suivre.

Regarder attentivement les étiquettes

Pour reconnaître les produits locaux, il faut lire attentivement les étiquettes des produits. Par définition, un produit qui est dit local est issu de l’agriculture locale. On parle aussi de terroir pour désigner une zone géographique plus ou moins conséquente.

La première chose à faire lorsqu'on souhaite acheter un produit présenté comme local est de lire l’étiquette. On peut s'attarder sur ce que stipule l’estampille du lieu d’origine et du lieu de provenance du produit. Cette pastille indique :

  • le pays de production de l’aliment ;
  • le numéro d’identification de la société qui l’a conçu ;
  • la présence du sigle CE, qui indique si le produit est fabriqué dans l’Union européenne ou non.

Les aliments d’origine animale doivent également fournir une marque de salubrité. Présentée sous forme d’étiquette ovale, elle donne davantage de renseignements sur l’origine du produit. Il faut alors prêter attention au premier numéro qui est marqué : il s'agit du numéro du département où est fabriqué le produit.

Étudier le code-barre du produit

Le code-barre est également un très bon indicateur du lieu de production d’un aliment. En l’occurrence, le premier numéro indiqué est celui qui doit être considéré. C’est lui qui précise le pays d’origine de l’aliment concerné.

Pour la France, ce numéro doit être compris entre 300 et 379. Si tel n’est pas le cas, il faut alors reposer l’aliment, car cela signifie qu’il n’a pas été fabriqué dans l’hexagone. Ce n’est donc pas un produit local.

Noter les logos qui figurent sur les produits

Pour être certain d’acheter des produits locaux, il faut être attentif aux différents logos qui figurent sur les emballages des aliments.

AOP, AOC, IGP

En l’occurrence, l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) permet d’identifier les produits authentiques de la région, qui ne peuvent être fabriqués ailleurs. Cette appellation permet également d’assurer l’authenticité d’un savoir-faire humain.

Toutefois, il ne faut pas confondre l'Appellation d'Origine Protégée (AOP) avec l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC). Cette dernière, si elle désigne bien un produit qui répond aux mêmes critères que l'AOP, est la simple garantie d'un produit français. L'AOC peut également être appliquée sur des produits non alimentaires, comme le bois.

L’Indication Géographique Protégée (IGP), quant à elle, est présente afin de conférer une certaine réputation au produit. Sa présence sur les emballages garantit au consommateur qu'il achète bien un produit qui est élaboré dans la région.

Les autres signes et logos

Le signe STG (Spécialité Traditionnelle Garantie) est un signe européen qui protège une recette. Ce signe ne garantit pas l'origine d'un produit, mais met plutôt en avant sa composition ou son mode de fabrication traditionnel. C'est le cas, par exemple, des moules de Bouchot STG.

La réglementation européenne et le logo « Eurofeuille » permettent d'identifier les aliments qui sont issus de l'agriculture biologique. Lorsque ce logo est accompagné de la marque « AB », le consommateur est certain de consommer des aliments dont le mode de production est respectueux de l'environnement et du bien-être animal. Les aliments qui affichent ces logos peuvent être présents à travers toute l'Europe. Cet élément seul ne permet donc pas de définir si un produit est local ou non, mais oriente davantage sur son mode de production. 

Enfin, le Label Rouge (LR) est accolé à des denrées alimentaires ou des produits agricoles non transformés qui jouissent de caractéristiques spécifiques. Ces produits, grâce à des conditions de fabrications particulières réunies dans un cahier des charges, proposent un niveau de qualité supérieure. Le Label Rouge est un signe français (baguette de pain de tradition française, ail rose, etc.), qui existe également en dehors de l'hexagone (crevettes de Madagascar, etc.). 

Où acheter des produits locaux

Maintenant que l'on sait comment reconnaître des produits locaux, il faut savoir où se rendre pour les acheter. Finalement, acheter à la source est le meilleur moyen de consommer des produits locaux et de saison.

Pour ce faire, il suffit de se rendre sur des marchés, dans des fermes ou directement auprès des producteurs qui sont proches de chez soi. Les coopératives de producteurs sont également des lieux où il est possible de se procurer des produits locaux. Certains magasins bio mettent également en avant les productions locales. Dès lors, certains de leurs rayons sont exclusivement dédiés à la mise en avant de produits qui viennent de la commune, du département, de la région, ou de France, de manière plus globale.

Les avantages de consommer des produits locaux

La consommation de produits locaux est la garantie de se nourrir de produits frais et savoureux. En choisissant ce mode de consommation, chaque consommateur contribue à favoriser l’économie locale et à valoriser le travail des producteurs locaux.

Autre atout, en mangeant local, le consommateur encourage l’économie territoriale, et contribue à rentabiliser les fermes ainsi que les entreprises des environs. En favorisant les circuits courts, il paie ses aliments également moins chers.

Consommer des produits locaux, c’est faire un geste écoresponsable, puisque le transport des produits importés contribue grandement aux émissions de gaz à effet de serre. 

Avec ces quelques astuces, chaque consommateur devrait maintenant être en mesure de reconnaître des produits locaux. Grâce à ce mode de consommation, l’environnement est mieux protégé, la santé des consommateurs est préservée, et le travail des producteurs locaux est valorisé.

Nous vous recommandons ces autres pages :