Live Settings

Theme Color

Box Layout

Mode

Favourite Color
Main Color
Réinitialiser

Le guide complet des produits locaux

Produits locaux : tout savoir pour acheter local

Les produits locaux ont le vent en poupe, alors, pour vous aider à consommer local, voici un guide complet sur le sujet. Selon une étude du CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), la demande en fruits, légumes, viandes ou poissons locaux a sensiblement augmenté. En 2020, pour leurs achats alimentaires, 21 % des Français déclarent ainsi préférer se fournir localement.

Mais, au fait, qu’est-ce qu’un produit local? Il n’existe en réalité aucune définition juridique de ce type de denrées. Ce terme désigne généralement un produit alimentaire, d’hygiène ou d’entretien fabriqué dans un rayon de 100 à 250 km autour du consommateur. Pour mériter l’étiquette locale, il doit être distribué en circuit court, c’est-à-dire avec un nombre limité d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur (voire aucun).

Tout cela peut vous paraître un brin compliqué. Mais, pas de panique ! Pour vous aider à faire les bons choix, nous vous expliquons ici pourquoi il vaut mieux consommer local, comment bien choisir les produits locaux et où les acheter.

Pourquoi acheter local ?

L'alimentation représente entre 16 et 24 % de l’empreinte carbone (ADEME). Alors, dans un contexte de changement climatique, il est indispensable de modifier ses habitudes alimentaires. Pour préserver la planète, il faut donc penser à acheter local. C’est la tendance de fond ces dernières années, puisque les Français manifestent un intérêt croissant pour ce type de consommation. Selon le CREDOC, ils associent en effet l’idée d’aliment de qualité aux concepts de bio, naturel, fraicheur, français et local.

Encore faut-il se mettre d’accord sur ce qu’est un produit local. Ce terme peut en effet désigner différentes réalités : un produit agricole cultivé ou élevé localement, une denrée alimentaire vendue ou achetée au niveau d’une commune, d’un département, d’une région ou d’un pays.

Consommer local pour faire du bien à la planète

Les denrées locales présentent bien des avantages par rapport aux marchandises importées qui parcourent souvent des distances gigantesques pour arriver jusqu’au consommateur.

Réduire le transport

En privilégiant les produits locaux, les aliments ne parcourent pas d’interminables trajets jusqu'à l'assiette. En optant pour le local et le circuit court, l'empreinte carbone est réduite d'en moyenne 0,14 tonne de CO2 par an, selon une étude du cabinet Carbone 14. Un haricot vert produit au Kenya, par exemple, et donc transporté par avion vers l’Europe, produira 20 fois plus de CO2 que celui cultivé et consommé en France. Alors, mieux vaut préférer les circuits courts entre consommateurs et producteurs.

Limiter les emballages

Il convient aussi d’acheter des produits frais locaux qui limitent leur emballage, notamment le plastique. C’est généralement le cas, car ne voyageant pas sur de longues distances contrairement aux denrées importées, ils ont moins besoin d’être protégés par un emballage. Ces denrées alimentaires locales, vendues généralement en vrac, doivent donc être privilégiées. Pour les ramener à la maison, il suffit de se munir de ses propres contenants, tels que des sacs en tissu et des bocaux en verre.

Il en va de même pour les produits d’entretien ou d’hygiène. Mieux vaut effectuer une recharge au lieu de racheter à chaque fois le produit dans son contenant plastique. Cela contribue à la réduction des déchets et donc à la préservation de notre planète.

Lutter contre les engrais chimiques

Pour cultiver des fruits et des légumes hors saison, il faut généralement recourir à des engrais chimiques, mais aussi à des pesticides. Ces substances détruisent la biodiversité ainsi que les sols. Alors en faisant le choix des produits de saison, issus d’une agriculture locale et bio, les consommateurs contribuent à la préservation des terres agricoles, sans parler de la survie et du bien-être des abeilles.

Le fait de consommer local et de saison contribue véritablement à la protection de l’environnement. Manger local fait du bien à la planète !

Des produits locaux pour manger sain

Le fait de manger local apporte de nombreux bienfaits et avantages. Le principal étant que cela pousse le consommateur à ne consommer que des produits de saison. Il faut savoir qu’une tomate cultivée en serre chauffée produit 7 fois plus de gaz à effet de serre qu’une tomate cultivée à la bonne saison. Alors, finies les tomates en plein mois de janvier ! Pour ne pas se tromper, il suffit de consulter un calendrier des fruits et légumes de saison, pour ainsi profiter de leurs nombreux bienfaits pour la santé.

L’hiver est la saison des légumes riches en minéraux tels que les poireaux, les choux et les épinards. Mais, c’est aussi la période des agrumes qui regorgent de vitamine C, comme les oranges, les clémentines et les pamplemousses. C’est idéal pour le corps qui réclame à ce moment de l’année davantage de nutriments et de vitamine C. En été, il aura en revanche besoin d'être hydraté et donc d’une plus grande quantité d’eau. Tous les fruits et légumes des beaux jours en sont gorgés : melon, tomate, courgette, pastèque.

Les produits de saison comportent un autre avantage. Cultivés en plein air, ils bénéficient d’un ensoleillement maximum, ce qui leur apporte une grande qualité nutritionnelle, davantage de vitamines, de goût et de saveur. C’est aussi pour cela qu’il est recommandé de consommer des produits locaux de saison.

Consommer des produits locaux pour dynamiser l’économie locale

La consommation d’aliments cultivés localement, mais aussi de produits fabriqués dans la région ou le pays permet de soutenir l’économie locale. En effet, en achetant local, le consommateur contribue au maintien d’une agriculture paysanne et d’un artisanat locaux. Grâce aux achats de produits fermiers, le producteur se retrouve dans une situation idéale : il lui est possible de vendre ses produits à un prix plus juste pour lui, et raisonnable pour le consommateur. La raison à cela ? Les frais de transport sont faibles et le nombre d’intermédiaires, dérisoire, voire nul, pour leur distribution. Ainsi grâce à cette meilleure rémunération, il peut développer son activité et créer des emplois, ce qui dynamise le tissu économique de sa région.

Le fait d’acheter local profite véritablement aux entreprises et aux producteurs locaux. En faisant leurs courses en circuit court, les consommateurs participent au développement économique de leur région et soutiennent l’économie locale. Sans oublier qu'ils retrouvent aussi le plaisir des commerces de proximité et le contact direct avec les producteurs.

Consommer local pour valoriser un terroir

En privilégiant les produits locaux d’une zone géographique, le consommateur contribue également à la valorisation de sa région ou de son pays à travers son terroir. Il agit pour la préservation de son artisanat et de son agriculture locale. Grâce à ses achats, il contribue à la pérennisation des cultures et des élevages locaux. Consommer local permet de conserver l’identité d’un territoire à travers ses produits, d’y conserver des traditions et des savoir-faire ancestraux, mais aussi d’y maintenir des emplois et toute une économie locale. La consommation de produits locaux participe à la sauvegarde du patrimoine d’un territoire.

Bien choisir ses produits locaux

Parce qu’il n’existe pas vraiment de définition juridique claire de ce qu’est un produit local, il faut faire preuve de vigilance au moment de choisir ses produits locaux.

Bien lire les étiquettes

La première chose à faire consiste à lire attentivement les étiquettes des produits. Elles indiquent en général la provenance de la denrée, et apportent des garanties quant à leur conformité sanitaire. Les produits originaires de France affichent un code-barre dont le premier nombre est compris entre 300 et 379. Ces chiffres constituent une sorte de carte d’identité du produit, en signalant sa provenance.

Il existe en outre des labels signifiant l’origine précise d’un produit. Ces étiquettes garantissent que ce produit a bien été fabriqué dans une région française précise, conformément à une charte de qualité stricte. Il s’agit de :

  • l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) ;
  • l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) ;
  • l’Indication Géographique Protégée (IGP).

Pour éviter toute erreur lors de l'achat d'un produit, mieux vaut s'approvisionner auprès d’une plateforme. Elle se charge de dénicher les meilleurs produits locaux.

Choisir des produits locaux de saison

Autre point important : il faut toujours préférer les denrées alimentaires de saison. Ces aliments sont plus savoureux et plus riches en nutriments, et sont donc la garantie d’une alimentation saine et diversifiée, faisant part belle aux fruits et aux légumes. En fonction de la région, certains produits seront consommables plus ou moins tôt dans la saison. Heureusement, grâce à son agriculture, notre pays a la chance de disposer d’une bonne autosuffisance alimentaire et d’une large gamme de produits agricoles de qualité tout au long de l’année.

Privilégier les modes de production vertueux

Enfin, dernier critère pour bien sélectionner ses produits locaux : il faut privilégier ceux issus d’une agriculture biologique ou agroécologique. Cela permet de protéger la biodiversité de la région et de maintenir en vie les terres agricoles. Opter pour le local pour son alimentation, c’est aussi le moyen d’éviter les longs transports à forte empreinte carbone, mais aussi les emballages inutiles, et donc un surplus de déchets.

Où faire le plein de produits locaux ?

Il existe de nombreux points de vente pour ce type de marchandise. Alors, où acheter des produits locaux ?

La vente directe par le producteur ou le fabricant

Que ce soit pour l'alimentation, l'hygiène ou l’entretien de la maison, mieux vaut acheter directement auprès des producteurs ou des fabricants.

Cette vente directe, à la ferme ou sur les marchés, permettra au consommateur de :

  • mieux comprendre les cycles et les modes de production, notamment la saisonnalité des fruits et légumes ;
  • prendre conscience des impacts de l’agriculture sur l’environnement ;
  • jouir d’une transparence totale sur la provenance des denrées ;
  • bénéficier de prix plus bas, en l’absence de tout intermédiaire.

Il faut savoir qu’il existe un réseau d’exploitations agricoles réunies sous le label « Bienvenue à la Ferme » proposant ce système de vente directe à la ferme ou sur les marchés. Plus de 8 000 agriculteurs y adhèrent.

Les associations de mise en relation entre producteurs et consommateurs

Ces associations servent de lien et de mise en contact entre les agriculteurs et les consommateurs. Certaines profitent déjà d'une certaine notoriété (AMAP, La Ruche qui dit Oui !, cagette.net, etc.). Grâce à ces associations, le consommateur peut rencontrer les producteurs et échanger avec eux lorsqu'il vient récupérer son « panier ». Il bénéficie d’un approvisionnement dans un rayon local raisonnable.

Toutefois, ce système d’achat ne permet pas toujours de choisir les produits qui constituent le « panier » hebdomadaire. Voilà qui risque de déboucher sur du gaspillage, car on ne sait pas toujours très bien comment cuisiner certains légumes ou fruits. Il arrive aussi que ceux-ci ne soient pas toujours au goût du consommateur.

Les magasins de producteurs

En France, il existe environ 500 magasins de ce type. Ils regroupent en moyenne une quinzaine de producteurs. Ceux-ci s’y relaient pour y assurer la vente des produits en rayon. Ces magasins permettent aussi de profiter d’un contact direct avec la personne qui fabrique avec amour le fromage de chèvre préféré ou cultive les légumes favoris des consommateurs. La grande diversité des produits offerte permet de faire ses courses dans un seul et même lieu.

Le drive de produits locaux

Il existe désormais une solution idéale pour faire ses courses locales : le drive ! Il n'y a rien de plus simple que de passer commande en ligne. Les aliments et autres produits d’entretien et d’hygiène présentés en ligne ont tous fait l’objet d’une sélection rigoureuse, ce qui garantit leur qualité et leur provenance locale. Le consommateur n'a plus qu’à venir les retirer au drive sur le créneau convenu.

Et pour aller encore plus loin dans la démarche écologique, certains, comme le Drive de Marius, ont fait le choix de supprimer les emballages plastiques superflus et de fournir les bons contenants, tels que des sacs en tissu et des bocaux en verre consignés. Ils sont remboursés dès lors que le consommateur les ramène au moment de récupérer la commande suivante. C’est simple et efficace !